Auteur Lu 15538 fois

Jacques

  • *****
  • Néophyte
  • Messages: 29
Le déni systématique du contage, par Ludwig Fineltain.
* le: 03 mai 2009, 09:42:14 *
* Modifié: 03 mai 2009, 09:44:34 par Jacques *
Le docteur Ludwig Fineltain a diffusé d'intéressants liens sur Usenet, précisément sur fr.sci.sociologie, pointant sur son bulletin de psychiatrie. Ce bulletin est pratiquement l'oeuvre d'un seul homme mais de qualité.

Nous allons pointer toutefois sur son défaut majeur : le déni systématique du contage de la maladie mentale.
Faites une recherche par mots-clés dans son oeuvre :
"Famille" ne retourne que des banalités.
"Contage" est un mot et une notion inconnus.
Allez donc mener une politique de prévention sur des bases aussi carencées !

Fineltain croit en ses études médicales, ce qui est plutôt bien, et s'en sert pour mépriser les formations de psychologues cliniciens, ce qui est moins bien.
Fineltain croit en le freudisme, moi pas. J'ai été confronté à bien trop d'abus et d'escroqueries justifiés par les amphigouris freudiens.

Citons son message du 2 mai :

Citation de: Fineltain
Bulletin de Psychiatrie Num.18 (d'avril 2009): «L'affaire des
Personnalités Multiples»
http://www.bulletindepsychiatrie.com
http://www.bulletindepsychiatrie.com/multiples.htm
En date de; Mer 22.4.09,
Bulletin de Psychiatrie
«L'affaire des Personnalités Multiples»
«Un concept dérangeant»
Version 2. 3
 «L'affaire des Personnalités Multiples»
Ce numéro spécial, le numéro 18 est donc consacré à une "Etude
critique du concept des personnalités multiples".- Les textes de
Pierre Janet et de Binet sur les personnalités multiples postulaient
entre autres une théorie du tonus psychologique, textes certes
brillants mais anciens et qui rencontreront un succès inattendu aux
Etats-Unis dans les années 70-80. C'est un concept dérangeant. La
fabrique des syndromes contestables intéresse tous les psychiatres. On
observe tout à la fois une résurgence de concepts archaïques, des
remous dans la task-force du DSM et une multiplication de thérapeutes
autoproclamés. L'histoire mouvementée des personnalités multiples est
un exemple parmi d'autres. Le plus étonnant dans cette histoire fut la
prise en compte de ce syndrome par le DSM3r! Il est important d'en
tirer des conclusions. Nous avons donc assisté à l'éclosion ou mieux à
la résurgence de quelques syndromes artificiels. Notons parmi ceux-ci:
non seulement les personnalités multiples mais aussi l'extension
abusive du concept de dépression dans "la maladie dépressive", la
résilience, le burnout et que sais-je encore. Cet article se propose
d'étudier les mécanismes de la fabrique de nouveaux syndromes
contestés. J'ai connu jadis quelques dérives, peu nombreuses par
bonheur, d'une psychiatrie du spectacle comme "le balancement
psychosomatique", "les mères psychotisantes" et la rumeur diffusée
dans certains cercles "de la curabilité de la psychose en
psychanalyse". Tous ces concepts d'apparence brillante comme des
posters multicolores apposés dans les halls des congrès traduisent une
quête passionnée du merveilleux. Une bonne clinique est besogneuse et
elle n'a pas besoin de merveilles.

Je lis ci-dessus qu'un des concepts du contage de la psychose provoque
les sarcasmes de Fineltain.
Je suggère qu'on en débatte.
Suivi à http://deonto-famille.info/index.php?topic=213.0.
Nous avions déjà amorcé ce débat à http://deonto-famille.info/index.php?topic=42.msg228#msg228.