Auteur Lu 5364 fois

Jacques

  • *****
  • Néophyte
  • Messages: 29
Lyrisme astrophysique et cosmologique...
* le: 03 décembre 2010, 11:22:36 *
* Modifié: 01 mars 2018, 09:50:03 par Jacques *
Alain est un homme bien sympathique, mais de culture portée vers les mysticismes. Il s'est souvent laissé bercer par des charlatans, par exemple Staune et son Université Interdisciplinaire de Paris (UIP). Là c'est sur la cosmologie et Jean d'Ormesson qu'il s'emballe :
Citation
Pour que notre intelligence ne nous permette pas de concevoir les sources de l'Univers, qui pourtant nous semble bien réel, il devrait peut-être y avoir quelque chose qui est au-dessus de l'intelligence que nous ne comprenons pas. Sinon, nous parviendrons à le comprendre un jour. On ne peut que l'espérer.

Mhouais...
Citation
Un homme se balade au bord de l'océan Pacifique, seul. Soudain, presque entièrement enfouie dans le sable, il aperçoit une lampe à huile, légèrement oxydée par son séjour dans l'eau de mer. Se rappelant ses souvenirs d'enfance, il se prend au jeu et commence à la frotter afin de la nettoyer, et peut-être d'en faire jaillir un génie. Ce qui devait arriver arriva : un génie sort de la lampe.

Comme à l'accoutumée, le génie propose donc à notre solitaire d'exaucer un voeu. L'homme réfléchit longuement et finalement se décide
- Génie, je voudrais que tu construises un pont d'ici à Hawaï, que je puisse y aller en voiture tranquillement, parce que je ne supporte pas l'avion.

Le génie, n'en croyant pas ses géniales oreilles, lui répond :
- Tu ne comprends pas ce que cela implique !?! Un pont d'une telle longueur ? Il faut faire des études de résistance au vent, de portées, de résistance à la houle. Il faut compter sur la dérive des continents, ton pont se détruirait tous les cinq ans. Il faut aussi qu'il soit assez haut pour que les cargos puissent passer dessous, que le béton soit assez résistant contre la corrosion de l'eau salée. Il faut encore descendre jusqu'à 7 ou 8 kilomètres de profondeur afin d'atteindre le substrat rocheux. bref, ce que tu me demandes là relève de l'impossible et même de l'inconcevable !!!

Le génie continue :
- Demande moi autre chose !

L'homme réfléchit encore puis formule un nouveau voeu :
- Génie, je suis seul depuis si longtemps. Je ne sais pas séduire les femmes. Je voudrais enfin pouvoir les comprendre, savoir ce qui se passe dans leur tête et avoir la connaissance de leurs sentiments.

Le génie, sans bouillir, regarde l'homme et répond :
- Ton pont, tu le veux avec 4 ou 6 voies ?

Tu vois ? Au dessus, très au dessus de l'intelligence humaine, il y a l'intelligence de la femme, essentiellement reptilienne et territoriale.
Et au dessus encore, celle de tous les chordés puis vertébrés marins, puis gnathostomes dont héritaient nos ancêtres pélycosaures.
Et au dessus encore, celle des bilatéraux dont héritaient les chordés, et au dessus encore celles de milliards d'années d'unicellulaires, procaryotes puis eucaryotes...