* * *
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.
Avez-vous perdu votre e-mail d'activation ?
janvier 21, 2018, 05:03:10 pm

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

2 Invités, 0 Membres

Auteur Sujet: "Nous allons civiliser les mecs", qu'elles disaient... Un féminisier.  (Lu 30448 fois)

Jacques

  • Administrateur
  • Néophyte
  • *****
  • Messages: 29
    • E-mail
Au féminisier, sa vedette : "Cecilia"...
« Réponse #15 le: novembre 25, 2008, 05:37:06 pm »
Citation de: Cecilia
donovan :
 
> > et oui, une femme peut
> > mais l'homme doit

Tiens, rev'là ce trognard de Doom avec un nouveau badge.
Mere G, c'est pour vous.

Jacques

  • Administrateur
  • Néophyte
  • *****
  • Messages: 29
    • E-mail
Re : Au féminisier, sa vedette : "Cecilia"...
« Réponse #16 le: janvier 05, 2009, 05:57:56 pm »
Citation de: Cecilia

Bon allez, va tringler ta grosse, gros lard.
Et si ça ne l'enchante pas, dis-lui qu'elle n'a qu'à pensez au Christ
sur la croix pendant que tu la bourres. Après tout, il a vu pire.


Citation de: Cecilia

on pourrait aussi vous demander de cacher votre
tronche de boeuf qui n'a rien de très excitant. Ainsi que votre
imbécillité, qui est plus obscène encore que votre face de cul, ce qui
reviendrait à vous demander de fermer votre groin. Notez que personne ne
s'en plaindrait.

« Modifié: mai 02, 2009, 03:39:37 pm par Jacques »

Jacques

  • Administrateur
  • Néophyte
  • *****
  • Messages: 29
    • E-mail
Re : "Nous allons civiliser les mecs", qu'elles disaient... Un féminisier.
« Réponse #17 le: mai 22, 2009, 08:35:08 am »
Encore du "Cécilia" de fr.soc.feminisme. Pour le féminisier, cette femme est une truffe.

20 mai 2009 :

Citation de: [email]Cecilia@no.mail[/email]
Et le souriard niaiseux de service, c'est pour vous faire excuser d'être
toujours aussi niaise, ou c'est simplement la marque d'un "humour"
niaiseux ?


21 mai 2009 :

Citation de: [email]Cecilia@no.mail[/email]
La grosse dinde du terroir :

> >  :-)  <--souriards niaiseux-->  :-D

Remarquez, le hum- "fond" de vos "idées" est tout aussi niaiseux. Vous
pourriez donc faire l'économie des souriards qui vous donnent l'air
encore plus con que nature.


13 juin 2009 :
Citation de: [email]Cecilia@no.mail[/email]
Oui, on a compris que vous avez une vision très iacubeuse de la chose.
Est-ce parce qu'elle minaude en tortillant du croupion sur les plateaux
télé que vous avez adopté son "point du vue", ou parce que ça vous
arrange ?
En tout cas, la dondon est con comme un balai brosse, et sa théorie ne
tient pas la route. C'est dans les pays de sous-dév' les plus coincés du
cul que le viol est le moins puni.

« Modifié: juin 12, 2009, 03:36:20 pm par Jacques »

Jacques

  • Administrateur
  • Néophyte
  • *****
  • Messages: 29
    • E-mail
Re : "Nous allons civiliser les mecs", qu'elles disaient... Un féminisier.
« Réponse #18 le: juin 14, 2009, 12:51:44 pm »
Encore de bonnes proclamations féminazies pour le féminisier...
De "Cécilia", 31 mai 2009 :
Citation de: Cécilia
La meilleure façon de sensibiliser de façon positive serait de couper
les couilles aux violeurs, mais à défaut ce spot fera très bien
l'affaire.

De "Unas", 2 juin 2009 :
Citation de: Unas
> La meilleure façon de sensibiliser de façon positive serait de couper
> > les couilles aux violeurs, mais à défaut ce spot fera très bien
> > l'affaire.

Làa, vous êtes dure! Je crois qu'on ultilise des pinces pour les
boeufs: cela fera tout aussi bien l'affaire et évitera la vue du
sang  ;-)


De "Cécilia", 15 juin 2009 :
Citation de: Cécilia

jr :
> Je parle de ça justement. La bite dans le cul, c'est un crime: 20 ans
> hors aggravations; l'oeil arraché, c'est 10. Il y a un bug.
> Vous préférez quoi, vous, si une alternative pareille, un de ces quatre
> jours, vous échoit?

J'écouille, tout simplement.


Qui déjà prétendait que les féministes sont contre les mutilations sexuelles ?
« Modifié: juin 15, 2009, 02:28:12 am par Jacques »

Jacques

  • Administrateur
  • Néophyte
  • *****
  • Messages: 29
    • E-mail
Re : "Nous allons civiliser les mecs", qu'elles disaient... Un féminisier.
« Réponse #19 le: juillet 28, 2009, 11:36:25 am »
Citation
From: unas <unasmail@gmail.com>
Newsgroups: fr.soc.feminisme
Subject: Re: Berlusconi: toujours plus fort!
Date: Tue, 28 Jul 2009 05:38:01 -0700 (PDT)
Organization: http://groups.google.com
NNTP-Posting-Host: 195.68.50.66

Outre les débilités que vous alignez à floison, il semble que vous
soyiez vraiment con.

Jacques

  • Administrateur
  • Néophyte
  • *****
  • Messages: 29
    • E-mail
Anne G au féminisier :
« Réponse #20 le: novembre 10, 2009, 08:10:33 am »
La source est encore Usenet, fr.soc.feminisme.

Citation
Anne G a écrit :

> donovan a écrit :
>
>> Anne G wrote:
>>
>>> Alabenne a écrit :
>>>
>>>> Anne G a écrit :
>>>>
>>>>> 2) les femmes n'ont pas besoin du mariage pour baiser quand elles le veulent.
>>>>
>>>>
>>>>
>>>> Ce qui ne fait que confirmer que leur frénésie de mariage est liée à l'envie d'améliorer leur niveau de vie.
>>>> Qu'une fois le mariage acquis, il ne faut surtout plus, de leur point de vue, qu'il y ait égalité des salaires hommes-femmes, car elles perdent leur avantage sur celles qui ont fait le choix du célibat, ou du concubinage.
>>>
>>>
>>>
>>> Je vous sens bien hargneux. Amer, aussi.
>>> Quelque chose ne va pas avec les dames, chez vous ?
>>
>>
>>
>>
>> Je vous sens bien hargneuse. Amer aussi.
>> Quelquechose ne va pas avec les messieurs, chez vous ?
>
>
>
> Moi, ça va.
> D'ailleurs, en dehors des parodies de vos élucubrations sur «les femmes» (comme si c'était un groupe compact, immuable, dont les individus ne diffèrent en rien), je ne parle jamais «des hommes» parce que, justement, je les considère tous, à l'instar des femmes, comme des individus différents les uns des autres.
>
> Certains sont carrément fous, comme lavau, d'autres maladivement hargneux;


Et d'une éducation, d'un charme !
Au demeurant la meilleure femme du monde !

Présente au féminisier, et pas pour rien.
http://deonto-famille.info/index.php?topic=29.0

-- Le militantisme victimaire rend-il davantage fou, qu'il n'attire les
déséquilibrés ? Ceux qui veulent devenir bourreaux ou bourrelles à leur
tour ?
Je m'inquiète des antidotes...

Citation de: Anne G <ann.guille@gmail[antispam].com.invalid>
Date: Sat, 07 Nov 2009 17:10:04 -0700
From: Anne G <ann.guille@gmail[antispam].com.invalid>
Newsgroups: fr.soc.feminisme
Subject: Re: Présente au féminisier, et pas pour rien.
Message-ID: <4af60c65@ac-versailles.fr>

jc_lavau a écrit :

[ses habituels délires]

Mais qu'est-ce que vous croyez qu'on en a à foutre, des vos punitions de kapo misogyne paranoïaque ?

Jacques

  • Administrateur
  • Néophyte
  • *****
  • Messages: 29
    • E-mail
Et le football féminin :
« Réponse #21 le: avril 07, 2010, 01:02:19 pm »

Jacques

  • Administrateur
  • Néophyte
  • *****
  • Messages: 29
    • E-mail
Re : "Nous allons civiliser les mecs", qu'elles disaient... Un féminisier.
« Réponse #22 le: juin 06, 2011, 03:14:25 am »
Avec elle on n'est jamais déçu :
Citation de: Dominique Gobeault <dmkgbt@free.fr>
Lurker <nope@nope.invalid> wrote:


> > Je pense aux femmes qui, à la recherche d'un "poste à responsabilité", se
> > retrouveront face à un DRH qui aurait lu votre délire.
Heureusement, vos capacités ne vous ont pas permis d'accéder au poste de
DRH.

> > "Même pas capable de s'occuper de son propre cul, et elle veut diriger les
> > autres?"
Même pas capable d'être DRH et il veut donner des leçons de recrutement
?

> > En fait, je pense surtout aux salariés d'une boîte où, à raison de quotas,
> > une irresponsable comme vous serait embauchée à un poste de direction,
> > entraînant la faillite de l'entreprise.
Comme, de toutes façons, vous n'avez accédé, dans cette entreprise,
qu'au poste de balayeur-chef, il ne vous sera guère difficile de
retrouver un boulot.
 
> > (Et pour votre médicament, je suis bien certain que son oubli entraînera une
> > affection bien dégénérative (un AVG, pas une crise cardiaque) de manière à
> > maximiser le poids que vous êtes pour la société)
Et si on parlait de votre prostate ?

-- "Quoique la justice soit un principe à portée universelle, le juste apparait pouvoir varier en fonction de facteurs culturels." Wikipedia

Jacques

  • Administrateur
  • Néophyte
  • *****
  • Messages: 29
    • E-mail
Re : "Nous allons civiliser les mecs", qu'elles disaient... Un féminisier.
« Réponse #23 le: mars 09, 2012, 03:42:36 am »
Citation de: ann.guille@gmail_anti-spam_.com.invalid
C'est dingue le nombre de types qui ont épousé une pétasse pour leur cul, qui n'ont pas été capables de s'entendre avec elles quand leur cul n'a plus été à la hauteur, et qui répandent ici publiquement leurs aigreurs et leurs inconséquences.

> "Une pétasse, leur cul"
Le cul de qui ? Combien de culs ? Combien de pétasses ?

> "quand leur cul n'a plus été à la hauteur"
Le cul trop bas, mais de qui ?

On s'interroge.
« Modifié: mars 09, 2012, 03:43:09 am par Jacques »

Jacques

  • Administrateur
  • Néophyte
  • *****
  • Messages: 29
    • E-mail
Re : "Nous allons civiliser les mecs", qu'elles disaient... Un féminisier.
« Réponse #24 le: mars 09, 2012, 03:51:01 am »
Citation de: [email]Rachel@nomail.fr[/email]
"Anne G" <ann.guille@gmail_anti-spam_.com.invalid> a écrit dans le message
de news: 4f594286$1@ac-versailles.fr...
Le 08/03/12 16:20, 8 Mars a écrit :

> les féminazies envisagent sans sourciller la
> quasi-extermination des mâles.


des comme celui là, effectivement.

Quod Erat Demonstrandum.

Jacques

  • Administrateur
  • Néophyte
  • *****
  • Messages: 29
    • E-mail
Re : "Nous allons civiliser les mecs", qu'elles disaient... Un féminisier.
« Réponse #25 le: mars 26, 2012, 01:29:37 pm »
-------- Message original --------
Sujet: Re: L'agonie du féminisme français ?
Date : Mon, 26 Mar 2012 19:40:53 +0200
De : alfa <z@e.j>
Groupes de discussion: fr.soc.feminisme
Citation de: alfa


"Moins_crédule"  a écrit dans le message de groupe de discussion : jkpf32$7vb$1@shakotay.alphanet.ch...

Le 25/03/2012 18:51, alfa a écrit :
>
> Le machisme est encore très virulent dans notre pays,

Bah oui ! La preuve :

> Un homme qui a des problèmes au lit est un «impotent».
> Une femme qui a des problèmes au lit est avec un «impotent».

Perso je ne porte aucun jugement sur l'un ou sur l'autre.

> Une fille qui joue à des jeux vidéo est une femme forte et compétitive
> dans un milieu dominé par les gars.

Vrai.

> Un gars qui joue à des jeux vidéo est un nerd qui risque d'attaquer son
> école secondaire avec un plan terroriste tout droit sorti de Counter
> Strike.

Vrai aussi, il n'en faut pas beaucoup pour que la violence vous monte à la tête messieurs...

> Si une femme prend du poids, c'est qu'elle a des problèmes.
> Si un homme prend du poids, c'est qu'il se néglige et ne fait pas assez
> d'exercice.

Je suis assez d'accord mais mon point de vue est très limité sur le sujet.

> Si une femme quitte son mari et ses enfants, c'est qu'elle n'était plus
> heureuse et qu'elle veut s'épanouir.
> Un homme qui quitte sa femme et ses enfants est un salaud qui veut
> courir la galipote.

Les femmes qui quittent leur mari en ont assez de lui. Les maris qui quittent leurs femmes le font généralement pour se mettre avec une autre. Je n'ai aucune statistique mais je discute pas mal, je constate aussi, et le bilan n'est pas flatteur pour les hommes.

> Une femme qui se promène avec des vêtements super moulants affirme sa
> sexualité.
> Un homme qui regarde les seins et les fesses d'une femme qui se promène
> avec des vêtements super moulants est un cochon.

Une femme qui se promène avec des vêtements moulants se fait emmerder puisque classée d'office comme étant une pute (alors que si les hommes ne savent pas se comporter autrement que des animaux, c'est leur problème, pas le nôtre).
Une femme qui se promène avec des vêtements classiques se fait emmerder quand même, parce que de toutes façons vous ne nous classerez jamais autrement que comme des mères/saintes ou des putes. Toutes les femmes se font emmerder dès qu'elles ont les tétons qui se mettent à pousser, et moi ça m'a toujours donné envie de mettre un pain dans la gueule des mateurs parce que le harcèlement odieux, ça va 5 minutes mais pas sur toute une vie.

> Une femme qui «prend des vacances sexuelles» le fait pour se divertir
> et se valoriser.

Je m'en fous.

> Un homme qui «prend des vacances sexuelles» est un déxasé et devrait
> suivre une thérapie.

Le tourisme sexuel en Thaïlande n'est pas l'affaire de désaxés voyons. Cela se saurait...
>
> Une femme infidèle qui refuse de partir avec son amant a le sens des
> responsabilités.

Possible.

> Un homme infidèle qui ne rompt pas avec sa femme et ses enfants est un
> lâche.

Il faut voir ses raisons.

> Un homme d'affaires est un méchant néolibéral qui exploite ses employés
> et les enfants du tiers-monde.

Vous généralisez des tas de cas trop différents pour être mis dans le même panier.

> Une femme d'affaires est une super woman dynamique.

Ben oui, il y en a si peu...

> Si une femme est frigide, c'est probablement à cause d'un traumatisme
> qu'un homme lui a causé dans son enfance.
> Un homme qui ne bande pas est un looser.

Possible.

> Une femme qui dépense 300$ en fringues, c'est normal.

Si elle a de quoi payer, c'est son problème.

> Un homme qui dépense 50$ pour un outil, c'est de la folie.

S'il a de quoi payer, c'est son problème.

>
> Une femme qui travaille en service de garde aime les enfants, est
> capable d'en prendre soin et de répondre à leurs besoins.
> Un homme qui travaille en service de garde est louche.

Laisser un homme au contact d'enfants est parfois générateur de problèmes, en effet. Que vous le voulez ou non, ce sont les hommes qui se laissent guider par leurs instincts animaux. Là aussi, si c'étaient les femmes qui violaient, ça se saurait. Vous ne pouvez pas reprocher à la société d'être prudente quand il s'agit d'enfants alors que tant d'hommes "bien sous tous rapports", mariés et pères de familles paisibles, peuvent en réalité cacher de dangereux détraqués sexuels.

>
> Porno
> Une femme qui tourne des films pornos est une rebelle qui participe à
> renverser les stéréotypes sexuels en affirmant que la gente féminine a
> le droit d'assumer haut et fort son désir et ses fantasmes.

Une femme qui tourne des films pornos est une imbécile.

> Un homme qui tourne des films pornos est un vieux cochon.

Un homme qui tourne des films pornos le fait pour satisfaire les instincts animaux dont je parle plus haut (et aussi pour le fric bien sûr).

Dans tous les cas, le porno est à la hauteur de ceux qui en font: médiocre.

>
> Violence
> Une femme qui bat ses enfants est une victime de la société qui mérite
> notre compassion, notre pardon et notre compréhension.

Parce que vous voyez souvent des articles parlant de femmes qui battent leurs enfants ?

> Un homme qui bat sa femme est un écoeurant qui mérite d'être jeté en
> prison.

Il y en a tellement qu'on ne les compte plus, alors ça ferait des prisons bien pleines. Etrange comme vous ne parlez pas de femmes qui battent leurs maris, on se demande bien pourquoi puisque vous faites tout pour laisser croire qu'elle est aussi mauvaise que les hommes.

>
> Amour de la jeunesse
> Une sexagénaire ridée qui sort avec un homme de 30 ans est une battante
> qui mord dans la vie, lutte contre les préjugés et prouve qu'il n'y a
> pas d'âge pour aimer.

Non, c'est une "cougar" d'après la société, une femme qui a osé se payer un jeune. Dans ce sens-là ça ne peut être que pour le fric parce que les jeunes hommes qui sortent avec des femmes de 30 ans et plus et qui fondent des couples qui DURENT malgré l'absence d'enfants, vous voudrez bien m'en citer. Par contre pour l'inverse, on ne sait plus où donner de la tête tellement il y en a, régulièrement affichés dans les journaux people quand il s'agit de célébrités. C'est LE qu'on dit que "l'amour n'a pas d'âge", tu parles Charles...

> Un sexagénaire ridé qui sort avec une femme de 30 ans est un vicieux.

Tout à fait et on en voit tous les jours. Curieux comme la société n'a jamais donné de surnom culpabilisants à ces papys qui épousent des femmes qui pourraient être leurs filles ou même leurs petites-filles...

>
> Infidélité
> Une femme qui trompe son mari est une hédoniste qui fuit les liens
> étouffants du mariage pour renouer (enfin !) avec sa sexualité endormie.

Possible.

> Un homme qui trompe sa femme est un être irresponsable, égoïste et
> infantile.

Encore une fois, sur la quantité il n'y a pas photo.
>
> Divorce
> La femme divorcée veut obtenir la garde de ses enfants parce qu'elle
> les aime.

En principe, oui.

> L'homme divorcé veut obtenir la garde de ses enfants parce qu'il ne
> veut pas payer de pension alimentaire.

Bof, qu'il l'obtienne ou pas, les cas de non paiement de pension alimentaire quand c'est la femme qui obtient la garde sont légion

>
> Rock
> Mick Jagger est un vieux croûton pathétique qui continue de chanter
> pour pouvoir baiser des jeunes filles.

Et il n'est probablement pas le seul.

> Cher est une artiste accomplie qui prouve que l'énergie créatrice ne
> diminue pas avec l'âge.

Elle a fait comme les autres, elle est passée sur le billard pou conserver une illusion de jeunesse. Et après ?

>
> Danses à 6
> Une femme qui va dans un club de danseurs le fait d'abord et avant tout
> pour avoir du fun, rire avec ses chums de filles et jeter un regard
> ironique sur le vieux pattern de la domination sexuelle.
> Un homme qui va dans un bar de danseuses est un voyeur qui se masturbe
> dans les toilettes.

Assez d'hypocrisie, les bars de danseuses c'est surtout des boîtes de strip-tease et la version pour femmes n'existent pas, je vous signale qu'en France le strip-tease masculin est interdit et même les Chippendales sont obligés de garder au moins un string !
>
> Agressivité
> Une femme qui boxe est un modèle, car elle montre à toutes les jeunes
> filles que l'agressivité peut être une force constructive.

Je ne sais pas, mais ça peut servir pour se défendre contre les connards qui la font chier dans la rue.

> Un homme qui boxe est un moron qui gagne sa vie en tapant sur les
> autres.

C'est surtout que s'il est assez con pour se péter la santé, c'est lui que ça regarde. Merci de ne pas mêler les femmes à ce qui n'est pas leur problème.

--
> Les croyances sont rebelles aux faits, elles résistent à tous les
> démentis factuels...

Surtout les vôtres.
Parfait ! Moisson inespérée.

Jacques

  • Administrateur
  • Néophyte
  • *****
  • Messages: 29
    • E-mail
Le bêtisier du féminisme
« Réponse #26 le: juin 26, 2012, 07:57:29 am »
Citation de: Elohan

Lu sur un forum du web (thème: "les femmes peuvent elles gagner le marathon ?"), cette perle absolue:








"On grandit tellement avec l'idée ancrée jusqu'à devenir innée de notre infériorité physique...."









...J'y retourne.


Citation de: Elohan
Dans la même enfilade, d'une autre contributrice éclairée:









"Nous vivons dans des cultures qui favorisent la taille et la force des hommes et le contraire pour les femmes."


Citation de: Elohan
Plus cocasse encore que la neuneu qui énonce sans réfléchir, il y a la neuneu qui énonce en essayant de réfléchir:


"Il ne s'agit pas de dire qu'il n'y a pas de dysmorphisme sexuel [sic]  chez les êtres humains ou chez les mammifères (quoi qu'il ne soit pas spécialement marqué dans notre espèce) mais bien de dire que les conditions biologiques qui normalement "justifie" le dysmorphisme sexuel [resic] N'EXISTENT PAS chez les humains. Et que donc, si ce n'est pas la biologie, ce doit être la culture..."




CQFD... :D


Citation de: Anne G

Ne me dites pas que vous avez compris ce que vous lisiez ?

> CQFD... :D

Énumérez donc les conditions biologiques qui justifieraient un
dysmorphisme sexuel chez l'humain.


Légère confusion avec dimorphisme, une fois ?
Allez, on l'ajoute au féminiser ?

Citation de: Elohan
*Di*morphisme sexuel.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Dimorphisme_sexuel

Un seul contre-exemple suffira: la nécessité d'allaiter les nourrissons. En voilà une, de "condition biologique"...
Maintenant si tu veux quand même sauver le paralogisme de la dame, explicite-nous les raisons culturelles de la poussée mammaire qui saisit les petites filles à la puberté.


Citation de: Dominique Gobeault
>
> *Di*morphisme sexuel.
> http://fr.wikipedia.org/wiki/Dimorphisme_sexuel
>
> Un seul contre-exemple suffira: la nécessité d'allaiter les
> nourrissons. En voilà une, de "condition biologique"...
> Maintenant si tu veux quand même sauver le paralogisme de la dame,
> explicite-nous les raisons culturelles de la poussée mammaire qui
> saisit les petites filles à la puberté.

Bah, dans certaines conditions particulières ou avec quelques piqures
d'hormones, les seins des hommes donnent du lait, aussi
http://www.slate.fr/story/39011/lait-paternel


Citation de: Anne G
>> Énumérez donc les conditions biologiques qui justifieraient un
>> dysmorphisme sexuel chez l'humain.

> *Di*morphisme sexuel.

> Un seul contre-exemple suffira: la nécessité d'allaiter les
> nourrissons. En voilà une, de "condition biologique"...

Nécessité de moins en moins... nécessaire, vous aurez peut-être remarqué.

> Maintenant si tu veux quand même sauver le paralogisme de la dame,
> explicite-nous les raisons culturelles de la poussée mammaire qui
> saisit les petites filles à la puberté.

Et vous allez surtout nous expliquer la taille plus grande, la
musculature plus imposante et le poil facial des mâles humains.


Citation de: Anne G
Le 26/06/12 03:31, Elohan a écrit :
> jr a écrit :
>> Le 26/06/2012 10:18, Elohan a écrit :

>>> *Di*morphisme sexuel.
>>> http://fr.wikipedia.org/wiki/Dimorphisme_sexuel

>>> Un seul contre-exemple suffira: la nécessité d'allaiter les nourrissons.

>> Racontez-nous la dernière fois que vous avez nourri la tribu en rapportant un
>> sanglier nécessaire, grâce à vos muscles nécessaires?

> Voilà le genre de boutade qui nous éloigne encore de l'alibi culturel.
> Ce pauvre jr a décidément l'art de se tirer des balles dans le pied. :D

Vous ne contestiez donc pas "les conditions biologiques qui normalement
"justifient" le dimorphisme sexuel N'EXISTENT PAS chez les humains." ?
« Modifié: juin 26, 2012, 08:03:08 am par Jacques »

Jacques

  • Administrateur
  • Néophyte
  • *****
  • Messages: 29
    • E-mail
Re : "Nous allons civiliser les mecs", qu'elles disaient... Un féminisier.
« Réponse #27 le: juin 26, 2012, 09:21:23 am »
Après la copie, l'original, retrouvée sur le Net grâce à "dysmorphisme" :
http://blog.plafonddeverre.fr/post/Les-femmes-peuvent-elles-gagner-le-marathon

Citation de: Berenice
Le jeudi 22 décembre 2011, 01:29 par Berenice

    le chemin pour se débarrasser de vous pat est très long... surtout sur la fin.
    Vous n'avez pas une vie, et d'autres personnes sur qui exercer votre nuisance, irl?

    Sinon vous n'avez pas compris l'hypothèse de Priscille Touraille, peut-être êtes vous tout simplement trop bête ou obtus ou les deux. Donc avant de la critiquer, je vous conseille d'essayer de la comprendre. Il ne s'agit pas de dire qu'il n'y a pas de dysmorphisme sexuel chez les êtres humains ou chez les mammifères (quoi qu'il ne soit pas spécialement marqué dans notre espèce) mais bien de dire que les conditions biologiques qui normalement "justifie" le dysmorphisme sexuel N'EXISTENT PAS chez les humains. Et que donc, si ce n'est pas la biologie, ce doit être la culture...


Citation de: Berenice
Le jeudi 22 décembre 2011, 13:36 par Berenice

    Vous êtes un ignare c'est tout. Le dysmorphisme sexuel s'explique par la sélection sexuelle et l'investissement parental. La sélection sexuelle chez les mâles humains ne s'exprime pas par des combats physique ou seul le plus fort pourrait transmettre ses gènes. Il n'y a donc pas de nécessité biologique pour les mâles humains d'être plus grand et plus fort que les femmes... Ils devraient être, comme dans les espèces où chaque mâle pas trop taré se trouve une femelle pour transmettre ses gènes, de la même taille et corpulence que les femelles. La voilà votre hypothèse. Donc comme il n'y a pas de nécessité évolutive (biologique) au dysmorphisme sexuel chez les êtres humains, on peut en conclure raisonnablement que celui-ci résulte d'une sélection sexuelle plus culturelle qu'évolutive (biologique).
    Bref, faites un peu d'éthologie ça vous cultivera un minimum et vous serez peut-être un peu moins prétentieusement péremptoire sur un sujet que vous ne maitrisez même pas. Vous gagnerez peut-être un peu d'humilité et cela vous évitera de remettre en question sans le début d'un argument les thèses de scientifiques reconnus et respectables. Thèses qui n'ont rien de fantaisistes.



Citation de: Berenice
Citation de: Pat
    Ce n'est ni l'humilité, ni le bon sens ni l'esprit scientifique qui vous étouffent.

48. Le jeudi 22 décembre 2011, 17:52 par Berenice

    Ah, non, ça c'est vous. Moi voyez, j'ai de l'admiration pour les scientifiques telles que cette femme. Ils font avancer la science. Vos protestations sur le thème, non elle est folle, elle raconte n'importe quoi, ce n'est pas une scientifique (en plus c'est une femme!), moi j'ai une formation scientifique qui me permet de réfuter cette hypothèse sans arguments, seulement parce que c'est moi pat et que je détiens la vérité grâce à mon observation du monde et ma formation scientifique. Je me permets de donner des leçons à tout le monde tout le temps, j'insulte les femmes tant que je peux sur des sites où je suis sure d'agacer au maximum et de provoquer un rejet total de ma personne. Ma vie est triste et pathétique, je suis agressif et misogyne, tellement seul que ma compagnie je la trouve en tenant des discours anti-femmes sur des sites féministes histoire d'avoir l'impression que je fait de l'effet à quelqu'un...
    Il est impossible de se débarrasser de vous, vous êtes comme la tique qui s'est installée quelque part et qui ne veut plus en partir. C'est la dernière fois que je vous réponds. Vous n'en valez certes pas la peine, et lorsqu'on vous ignore vous vous lassez plus vite. Ainsi je ne prendrai plus non plus la peine de lire vos contributions qui sont de toutes manières nulles et haineuses avec une remarquable constance.
    Bonne continuation dans une dimension parallèle de la mienne.



Citation de: Berenice



Jacques

  • Administrateur
  • Néophyte
  • *****
  • Messages: 29
    • E-mail
Par alain@alussinan.org (Alain191) : Re: Abolir la prostitution
« Réponse #28 le: juin 30, 2012, 03:18:40 am »
"La prositution est indissociable du mépris que les hommes, dans leur
grande majorité, déversent sur les femmes, la relation humaine qu'ils ne
savent pas créer et faire vivre,


Citation de: Alain191


Yannix <faitmoipeur@gmail.com> wrote:

> Le 30/06/2012 10:08, Alain191 a écrit :
>> Pensez vous que des mesures adaptés doivent être prises pour que la
>> prositution se déroule dans de bonnes conditions, ou, au contraire,
>> pensez vous que toutes mesures visant à faire cesser son exercice
>> doivent être prises ?
>
> http://site.strass-syndicat.org/
>
>
> Non à l'intox de la ministre des Droits des Femmes, Najat Vallaud-Belkacem.
> June 25th, 2012
>
> Nous apprenons dans le Journal du Dimanche que notre ministre des Droits
> des Femmes prépare une nouvelle lutte contre les femmes. Elle oublie au
> passage que les femmes ne sont pas les seules à exercer le travail
> sexuel. (1)
>
> La conférence de consensus sur la prostitution qu'elle annonce ne
>  peut pas déjà démarrer avec ses conclusions, à savoir l'abolition
>  de la prostitution.
>
> Quelle sera la place des putes, autres que celles des repenties
> sélectionnées par les mouvements abolitionnistes, dans cette
>  conférence?
>
> Vouloir faire disparaitre la prostitution c'est en réalité s'attaquer
> aux travailleursEs du sexe. Nous ne voulons pas nous faire abolir.
>  Nous voulons des Droits.

Ce n'est pas le problème du droit qui est en question, vous avez, nous
avons tous et toutes le droit de rencontrer qui nous voulons et de faire
ce que nous voulons avec, que revendiquer de plus ?

e sont les problèmes du mépris des femmes, de la marchandisation et de
l'exploitation qui sont en question.

La prositution est indissociable du mépris que les hommes, dans leur
grande majorité, déversent sur les femmes, la relation humaine qu'ils ne
savent pas créer et faire vivre, ils s'estiment légitime à l'obtenir
autrement, par le fric ou la contrainte. Il n'y a nul respect ou
valorisation dans la consommation prostitutionnelle. Qui ne sait pas que
le terme "pute" fait partie des insultes les plus graves ?

L'échange marchand que la prositution occasionne n'est pas acceptable,
si les personnes prostituées en étaient les réelles bénéficiaires, ça se
verrait et elles seraient valorisées, comme un capitaine d'industrie qui
concentre des milliards. D'autres en tirent profit, dont les
institutions faut-il remarquer. Quand on peut bien acheter, pour une
somme dérisoire, un organe d'une personne pauvre ou d'un gamin, on peut
bien consommer pour du fric le corps de ses semblables, lamentables
banalités.

C'est aussi le problème de l'exploitation, mais comment dénoncer cette
exploitation là alors que l'on admet que toute la société fonctionne sur
l'exploitation et que les "gagnants" de cette société sont ceux qui
exploitent le plus de travailleurs ?

L'existance de la prostitution et sa persistance n'est que le révèlateur
d'une tare sociale, les relations entre hommes et femmes sont troubles,
la marchandisation est générale et l'exploitation quasi systématique, la
prostitution durera tant que la société conservera ces trois tares.
 
> La majorité des prostituées ne sont pas victimes de la violence des
> proxénètes mais de celle de la police. Travailler avec Manuel Valls
>  et envoyer les flics, ce n'est pas du féminisme. (2)

Les "socialistes" seraient-ils et elles féministes ? Ca se verrait dans
les luttes, la réalité sur le terrain n'est pas discutable.

Alain
>
> Nous rappelons que la répression est actuellement à son paroxysme à Lyon
> et au Bois de Boulogne, et malgré le fait que le PS ait tous les
> pouvoirs au niveau local et national, leur priorité ne semble pas
> d'arrêter cette répression mais de l'accroitre en visant nos clients. (3)
>
> Faut-il rappeler également que toutes les associations de santé et de
> lutte contre le sida se sont positionnées contre cette mesure, parmi
> elles le Planning Familial dont on ne peut guère douter de son
> féminisme. (4)
>
> Pénaliser les clients, c'est nous pénaliser nous. Le soi-disant
> abolitionnisme de la ministre n'est que de la prohibition.
>
> Le STRASS exige :
>
>     l'arrêt immédiat de la répression des travailleurSEs du sexe,
>     l'abrogation du délit de racolage public,
>     l'abrogation de l'arrêté interdisant le stationnement aux
> camionnettes dans les bois parisiens,
>     que Madame la ministre des Droits des Femmes se détermine en
> fonction des recommandations des personnes concernées ou qu'elle
> démissionne et laisse sa place à une personne réellement soucieuse
>  des Droits des Femmes et des minorités.
>
> X.

Jacques

  • Administrateur
  • Néophyte
  • *****
  • Messages: 29
    • E-mail
Re : "Nous allons civiliser les mecs", qu'elles disaient... Un féminisier.
« Réponse #29 le: août 29, 2012, 02:29:14 am »
29 août 2012, 11 h 13, Dominique Gobeaut :

Citation de: Dominique Gobeaut
Sujet: Re: Génial !! Prise à son propre piège
Date : Wed, 29 Aug 2012 11:13:57 +0200
De : dmkgbt@free.invalid (Dominique)
Organisation : Non
Groupes de discussion: fr.soc.feminisme
Références : <5039e583$0$21950$426a74cc@news.free.fr> <503a1f60@ac-versailles.fr> <503a2a51$0$21948$426a74cc@news.free.fr> <503a3a1f$0$2347$426a34cc@news.free.fr> <k1dh0r$dbr$1@shakotay.alphanet.ch> <273381479367695500.305907jqs-froc.net@news.free.fr> <503a6f77$0$1966$426a74cc@news.free.fr>

Christian Navis <christian.navis@free.fr> wrote:

> jr avait énoncé :
>
> > Quel est exactement l'intérêt de savoir la paternité biologique, pour un
> > être doué de raison? Disez, disez...
>
> Imaginez un gus plutôt confiant qui découvre qu'il est cocu
> depuis pas mal de temps.
> Je doute que ça le ravisse. Mais il passe l'éponge.
>
> Un peu inquiet tout de même, il fait faire une analyse ADN
> (interdit ou pas, c'est comme le téléchargement, si on veut on peut !)
> Et là, il découvre que le moutard n'est pas de lui.
> Je doute que ça le ravisse. Mais il passe l'éponge.
>
> A quelque temps de là, l'épouse volage se barre avec un autre,
> emmenant le mouflet d'on ne sait qui.
> Peut-être elle même ne sait pas qui est le géniteur !
>
> Question : qui va pourvoir à l'entretien de l'enfant ?
> "Pater is est quem nuptiae demonstrant".
> Les cas de recevabilité du désaveu de paternité étant très
> restrictifs, voilà notre pauvre gus condamné par la justice
> à raquer pendant 15 ou 20 ans pour le gamin d'un autre.
>
> Je suppose que, pour celui à qui ça arrive, cela doit être
> assez désagréable !  

Notez qu'on ne comprends pas trop pourquoi la dame est restée si
longtemps avec un con pareil.


--
"Il faut mettre fin à certains fantasmes,
la justice est rendue en Corse comme ailleurs."
Thomas Pison, Procureur de la République, janvier 2012.
« Modifié: août 29, 2012, 02:34:04 am par Jacques »

 

Recent

Membres
Stats
  • Total des messages: 659
  • Total des sujets: 308
  • En ligne aujourd'hui: 6
  • Record de connexion total: 25
  • (juillet 20, 2017, 06:56:11 am)
Membres en ligne
Membres: 0
Invités: 2
Total: 2