Auteur Lu 16314 fois

Jacques

  • *****
  • Néophyte
  • Messages: 29
Mais seulement dans la suprématie...
* le: 15 décembre 2012, 01:06:04 *
* Modifié: 06 novembre 2013, 11:06:47 par Jacques *
Première découverte du site ZoneZeroGene de Gaëlle-Marie Zimmerman au printemps 2011. Dans feu le forum de Watchtowerlies, un TJ fortement embrigadé et inhibé tâchait de nous convaincre que les caresses bucco-génitales, ça ne donnait pas de plaisir. Un peu de recherche vers une référence qui ne soit pas porno, et voici la page idoine, à présent disparue sauf sur ma sauvegarde : "Le 69,  que rien n'empêche le cul tête-bêche ! _ Zone Zéro Gêne.htm". Le malheureux TJ s'enfuit épouvanté.

Depuis, ce site ZoneZeroGene est fermé, avant que j'en donne des références. Je n'avais que du bien à dire de toutes les pages, sauf une.
Sauf une, sans doute celle titrée "Aucune envie de baiser, libido à zéro. Tout va très bien. Et vous ? " dans laquelle elle prenait un plaisir évident à décrire les semaines, les mois, les années entières où madame n'a aucune envie de sexe, et impose la pénurie à son partenaire de vie. Une seule personne est présente dans son discours, son Moi-moi-moi-moi toute seule, avec ses mes-mes-mes-mes pulsions et ses mes-mes-mes-mes non-pulsions.
Savoir marcher sur la tête des autres demeure un idéal bourgeois. Marcher aussi sur la tête de son son conjoint ? Oui, en féminisme c'est un idéal, à condition que ce soit la femme qui marche sur la tête du mari.
Du coup je n'ai jamais écrit nulle part du bien de GMZ.
Oui, il y a toujours de bons articles, mais... Mais bien qu'elle ait fait des efforts les premiers temps pour ne pas être (trop) sexiste, c'est systématiquement gynocentré, et de plus en plus gynocentré, et de plus en plus autoritaire et colérique. L'héritage gynarque demeure l'horizon indépassable.

Là où les bornes sont passées, c'est le tweet :
Citation
Parce qu’être une femme, c’est aussi être censé se contenter béatement de magazines qui donnent des conseils stupides et intrusifs, @LaPeste, (Gaëlle-Marie Zimmerman dans la vraie vie), journaliste et chroniqueuse au Plus, revient sur le fabuleux article d’Elle : « La fellation, le ciment du couple ? »

    G-M Zimmermann @LaPeste

    #cherecarlabruni ma génération a besoin du féminisme pour que la pipe ne soit plus le ciment du couple dans les magazines de merde.
    27 Nov 12

Consommatrice éclairée, égoïste, dominatrice, qui place ses pulsions au dessus de tous.
Ça fait envie ?
Non.

Il est facile, trop facile peut-être, de lui opposer les fondamentaux.
Par exemple dans Stephen R. Covey. J'ai déjà exposé que chez cet auteur, 4 % m'horripilent : son culte pour sa religion, de WASP.
Le reste, les 96 % sont de l'or, car Covey est un WASP intelligent.
Extrait :
Citation
Lors d'un séminaire sur la proactivité, un homme est venu me voir et m'a demandé :
"Stephen, j'ai apprécié ce que vous avez dit. Mais toutes les situations sont différentes. Il n'y a qu'à voir mon mariage. Ma femme et moi nous n'avons plus du tout les mêmes sentiments qu'autrefois l'un envers l'autre. Je pense que nous ne nous aimons plus. Qu'est-ce que je peux faire ? Nous avons trois enfants, et cela nous inquiète. Qu'est-ce que vous me suggérez ?
-  Aimez-la
, lui répondis-je.
Mais comme je vous l'ai dit, nous n'éprouvons plus de sentiments l'un pour l'autre.
-  Aimez-la.
-  Vous ne comprenez pas. il n'y a plus aucun amour entre nous, nos sentiments ont disparu.
-  Eh bien aimez-la. S'il n'y a plus de sentiments entre vous, c'est une bonne raison pour l'aimer.
-  Mais comment peut-on aimer quelqu'un que l'on n'aime plus ?
-  Aimer est un verbe. L'amour, le sentiment d'amour, est le fruit de ce verbe. Donc aimez-la. Rendez-lui service, sacrifiez-vous pour elle, appuyez-la, soutenez-la, appréciez-la. Est-ce que vous avez vrament envie de faire tout ça ?
"

Dans la grande littérature des sociétés civilisées, "aimer" est un verbe. Les réactifs en font un sentiment par lequel ils se laissent conduire. Mais si nos sentiments commandent nos actions, c'est que nous avons abdiqué devant eux, en leur permettant ainsi de prendre le dessus sur nos responsabilités.
Pour les proactifs, "aimer" reste un verbe, une action, un sacrifice que l'on fait, un don de soi...
...
L'amour est une valeur actualisée par des actes. Les proactifs subordonnent leurs sentiments à  leurs valeurs ; pour eux, l'amour peut être reconquis.

Stephen Covey est évidemment un extraterrestre pour les féministes, qui vivent collectivement pour le déni de l'autre, s'il est de sexe mâle.